Audition de Mme Elisabeth Borne, ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion

8 septembre 2020

En Commission des Affaires Sociales, nous avons auditionné Madame la Ministre Elisabeth Borne dans le cadre de l’examen de l’examen de la première partie du projet de loi de finances (PLF) pour 2021, qui inclut les 100 milliards du plan de relance.

J’ai interpellé Madame la Minsitre sur 3 questions :

Le télétravail a connu un essor à l’occasion de la crise sanitaire et répondu à une demande sociale, économique et environnementale. Le taux de télétravailleurs en France varie seulement entre 8 et 17 %, selon les sources, alors que le taux moyen en matière de télétravail en Europe est de 20 à 35 %, et il est le plus élevé dans les pays du Nord. Vous avez parlé d’un guide de bonnes pratiques. Envisagez-vous d’autres modes d’encouragement du télétravail ?

Une nouvelle étape de la décentralisation sera prochainement franchie grâce au projet de loi dit « 3D ». La nécessité pour l’État et les régions de travailler ensemble et de partager les responsabilités n’aura jamais été aussi grande. Pourquoi avoir choisi de nommer un haut-commissaire au plan et des sous-préfets à la relance afin de gérer le plan de relance, plutôt que de faire confiance aux régions, compétentes en matière de formation professionnelle et de développement économique ?

Vous avez parlé de la réforme des retraites, notamment des inégalités entre les hommes et les femmes. Comptez-vous présenter un texte profondément remanié ?